Serment-Songe

Poèmes Hans Limon. Photographies Julie Peiffer.  Septembre 2017

Je te promets surtout de ne rien te promettre,
car celui qui promet se ligote et s'empêtre. 
Cède-moi seulement ton cœur apprivoisé :
je t'offrirai ma force et mon parfum boisé.

On s'en ira là-haut, près des mortes planètes
où pleurent les trous noirs et pleuvent les comètes,
aux confins du silence ondulant de lourdeurs,
et les soleils glacés fouetteront nos ardeurs.

J'accrocherai Vénus à ta robe de noces
et les astres filants nous seront des carrosses. 
Qui sait, de notre valse au bord du lendemain 
naitra peut-être au vide un météore humain. 

On surprendra Satan buvant son café crème 
au Bar des Clandestins, sous le Pont du Carême.
Des Chérubins grivois nous jetteront du riz,
angelots de guinguette ou bâtards malappris.

Nos âges séparés feront machine arrière, 
puisque rien n'est trop vieux sous les années-lumière :
l'Éternel Ouvrier n'a construit qu'un niveau
pour unir à jamais l'antique et le nouveau.

À nos doigts brilleront les anneaux de Saturne
et Pluton sur notre aube épanchera son urne.
Aux mariages d'amour il n'est d'autre témoin 
que la passion pudique étirant son pourpoint. 

Je te promets surtout de ne plus rien omettre,
car celui qui se perd gagne le nom de traître.
Je serai ton repos, ton ombre et ton amant. 
Je te promets le ciel et non le firmament."


Hans Limon 
 

  • Instagram Basic Black
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Tumblr Basic Black
  • Black YouTube Icon

Copyright © 2019 Julie Peiffer - Paris -

All rights reserved - Tous droits réservés