Incendie

Poèmes Hans Limon. Photographies Julie Peiffer.  Septembre 2017

Incendie
là 
vois 
regarde 
observe 
l'or blêmit 
Paris brûle
le soir gémit 
hélas prends garde 
ou couvre-toi l'âme
loin de l'ogre Flamme
et concède une larme 
au cuisant crépuscule 
au gigantesque banquet 
des miracles foudroyés 
sois pitoyable comme un barde 
et fier comme une libellule 
enivre-toi du dernier hoquet 
saoul des porte-étendards déployés
Paris vitupère et meurt sous la cendre 
Paris titube et s'apprête à se pendre
étouffe au vif ce froissant vacarme 
soupire l'ombre et siffle l'alarme 
ne laisse pas la belle épouse 
mourir sous les coups du mari 
crache au front du noir brasier 
de quoi lui rompre la toux 
de quoi le rassasier 
ils ne sont plus que douze 
vivants malgré tout 
au fleuve tari 
et cet épieu 
la main de Dieu
qui submerge 
songe et berge 
mésange 
un Ange
glisse 
pisse
H.
L.


Hans Limon

Tranchée le ciel © Julie Peiffer

  • Instagram Basic Black
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Tumblr Basic Black
  • Black YouTube Icon

Copyright © 2019 Julie Peiffer - Paris -

All rights reserved - Tous droits réservés