Adorée Myriam

Texte Hans Limon. Photographies Julie Peiffer.  Octobre 2017

Ton membre maléfique a le goût d'un melon."
Un chibre dans la bouche, ami, ça en dit long.

Je les ai vus baiser par l'ouverture large 
de la serrure, et l'homme haletait comme un barge
sur la femme à genoux, qui balançait sa croupe
de droite à gauche avec le fracas d'une troupe 
de soudards pourchassant l'ennemi déconfit.
"Plus fort ! Tout doux ! Encore ! Au fond ! Assez ! Suffit !
Vends-moi du Paradis !" C'était un beau refrain.
Frottant tous azimuts son frêle arrière-train
contre son torse glabre ou son bassin puissant,
prête à boire sa sève et pourquoi pas son sang
comme un vieil éléphant qui jamais ne se trompe,
voilée du soir velu qui s'étale et s'estompe,
plus folle qu'une lune aspirant l'océan,
plus fine qu'un frelon sur le cou d'un géant,
dans l'ondoiement fatal d'une lame de fond,
les mains sur le drap blanc, les yeux sur le plafond,
elle exultait en lui, comme il jouissait en elle,
et leurs ombres de nuit ressemblaient à une aile 
d'albatros ahuri gisant sur un vaisseau 
peuplé d'ivres archers pêchés dans le ruisseau.

"Je veux te voir sombrer comme un tendre dauphin."
Une litière à chatte, ami, ça sent la faim.

Du milieu d'un chaos de soupirs et d'odeurs 
s'éleva comme un tronc la folie des grandeurs,
qui s'empara soudain du pilonneur brutal 
pour en faire à l'envi, sans cheval ni futal,
un empereur français méconnaissant la borne,
et je vis apparaître un reflet de bicorne 
sur le front du transi, tout poudré de néon,
hurlant bien malgré lui : "Je suis Napoléon !
Concède-moi ta vie, sinon ta morne plaine !"
La prisonnière aux fers n'offrit que son haleine,
plus aérienne, ami, qu'un pet de lourd prélat,
et l'aigle d'or périt quand Waterloo coula. 
"Il faut sur le sofa que tu me sodomises,
que j'avale ton jus, si tu m'y autorises."
Ainsi parla, par la bouche du Paraclet,
dans un jour malséant d'où jaillissait bâclé
le miracle fortuit des combats sublunaires,
la dame aux souvenirs quasiment centenaires.
Le beau s'exécuta, sans pourtant calculer
la somme à débourser pour se faire enculer.

"Il fait chaud dans mon âme et trop froid dans ma gorge."
Un feu de paille, ami, peut nourrir une forge.

Modeste et pitoyable, il sonda le cratère 
avec la frénésie d'un raide hyménoptère,
y délogea parfois, pour que rien ne se perde,
un petit peu de mousse, un petit bout de merde,
enfin se retira, plus mouvant qu'une houle,
et déversa son flot sur les seins de sa goule,
qui se lécha longtemps, comme si du nectar 
émergeait l'élixir qui fait mourir plus tard. 
Alors j'entendis geindre au-dessous de mon ventre 
un baroque stentor, un enthousiaste chantre
exaltant la verdeur des branlettes d'antan.
"Et voilà qu'il me presse ! Et voilà qu'il se tend !"
Il fallait le flétrir ou bien le satisfaire,
s'écrouler sous le givre ou fendre l'atmosphère. 
Pas le temps de choisir la façon douce ou forte,
le barde avait cogné sur la mutique porte. 
"Je ne fais que passer... j'ai vu de la lumière."
Le mâle était surpris, la femelle en guêpière.
"Joignez-vous donc au bal ! Chassez votre chagrin !
Madame a fort besoin d'un petit coup de rein !"

La fortune, ami, ouvre un gouffre de luxure 
à qui sait nettoyer le trou de la serrure."

H. Limon

  • Instagram Basic Black
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Tumblr Basic Black
  • Black YouTube Icon

Copyright © 2019 Julie Peiffer - Paris -

All rights reserved - Tous droits réservés